Urée

Urée
Tube utilisé
A jeûn
Prix (€)
Quantité
Délais
Tube sec
Non

1,95

min 0,5 ml de sang (si un seul paramètre demandé).
<24h

 

INTERVALLES DE REFERENCE
Espèce
min
max
unité
CHIEN
14
50
mg/dl
CHAT
30
65
mg/dl

 

AUGMENTATION
CAUSES PRINCIPALES

Azotémie prérénale:

1/ Perfusion rénale déficiente: Déshydratation, insuffisances cardiaques, anémie par hémorragie, choc, hypoadrénocorticisme.

Diagnostic : Augmentation d'urée (<200 mg/dl) sans augmentation de créatinine (au début) et avec une densité urinaire > 1030, potassium normal, phosphate normal à augmenté, oligurie
Diagnostic différentiel: Dosage de la NFS et des réticulocytes, du protéinogramme, du rapport Na/K..

2/ Catabolisme protéique accru: Alimentation riche en protéines, hémorragie intestinale, fièvre, toxémie, hyperthyroïdisme, traumatisme, chirurgie, exercice, médicaments du catabolisme ( corticoïdes et hormones thyroïdiennes).

Diagnostic : Augmentation d'urée (<100mg/dl) sans augmentation de créatinine ,densité urinaire > 1030, potassium normal, phosphate normal ou augmenté, oligurie..
Diagnostic différentiel: Commémoratifs du cas, T4t.

Azotémie rénale

L'urémie tend à être plus élevée dans les causes rénales que prérénales, elle n'apparaît que quand les trois quart de la valeur fonctionnelle du rein sont perdus.

1/ Insuffisances rénales aigues ou parenchymateuses

Néphrite interstitielle aig: Dûe à des agents infectieux (ex: leptospirose)

Nécrose tubulaire aiguë: Dûe à des néphrotoxines (toxiques, médicaments, Hb, Myoglobine) ou à une insuffisance prérénale persistante.

Glomérulonéphrite aiguë: Primaire ou secondaire (dépôt de complexe Ag-Ac: Pancréatite, septicémie, Carré, PIF, pyomètre).

IRA post ischiémique: DHT, chirurgie, Pigments…

Diagnostic: Augmentation d'urée (souvent forte) et de créatinine, Densité urinaire: < 1029 si 2/3 des néphrons atteints, < 1015 si 3/4 des néphrons atteints, Potassium normal ou augmenté, phosphate augmenté, oligurie (sauf IRA à diurèse conservée).
Diagnostic différentiel: Urine (RPCU, sédiment, culture) sérologie, bilan sanguin (chimie, hémato, Enzymes)


2/ Insuffisances rénales chroniques: voir paramètre créatinine.

Azotémie postrénale:

Dûe à des perturbations du bas appareil urinaire.

1/ Obstruction du flux urinaire: Calculs, néoplasmes, caillots le long du tractus urinaire (plus fréquement dans l'urètre). Syndrôme urologique félin, ligature des uretères, affections prostatiques (tumeurs, prostatites).

2/ Rupture urinaire: Vessie, uretères,urètre.

Diagnostic:

-Urémie élevée (> 3,6 g/l 24h après obstruction totale)
-Créatininémie élevée (> 45 mg/l 24h après obstruction totale)
augmentation du potassium, du phosphate, acidose métabolique, densité urinaire augmentée puis diminuée si lésions rénales ++,a-oligurie..

REMARQUES
L'urémie tend à être plus élevée dans les causes rénales que prérénales, elle n'apparaît que quand les trois quart de la valeur fonctionnelle du rein sont perdus.
DIMINUTION
CAUSES PRINCIPALES

Par inhibition de production :

Pas de transformation d'ammoniaque en urée par le foie: Insuffisances hépatiques grave ( cirrhose, néoplasme, hépatite chronique, shunt porto-systémique:).
Urée < 15 mg/dl.

Par réduction d'apport alimentaire: Malnutrition, anorexie.
Urée > 15 mg/dl.

Par augmentation de son excrétion:

PU/PD dues à l'hyperadrénocorticisme ou au diabète insipide.

REMARQUES Les valeurs d'urée ou de densité urinaire de cette fiche sont données pour le chien.